Close

Pas encore membre? Veuillez vous enregistrer pour commencer.

lock and key

Connexion à votre compte

Account Login

Mot de passe oublié?

Finition et façonnage

Finition et façonnage : la touche finale !

Nous offrons un service de finition et de façonnage postpresse complet : reliure, pliage, massicotage, trouage et perforage, rainage, pelliculage, grecage, taquage, brochage, assemblage et collage. Le tout est réalisé sur des équipements de pointe par nos techniciens spécialisés.

La reliure

Nous effectuons sur place six types de reliure :

  1. Le brochage à cheval
  2. La reliure spirale plastique
  3. La reliure métallique Wire-O
  4. La reliure plastique ou Wire-O avec dos
  5. La reliure allemande
  6. Le collage en tablette

Le pliage

Le pliage est une des opérations de finition les plus courantes. On plie à la machine — la plieuse — ou à la main et au plioir, selon le tirage ou la complexité des plis. Le papier peut être plié sans conditionnement ou après avoir été rainé. Le choix de rainer ou non le papier dépend de l’épaisseur du papier et du sens du pli par rapport au sens du grain du papier, ou de la couverture d’encre — surtout en numérique où le toner est déposé à la surface du papier et peut « casser » au pliage.

Voici cinq types de pliage courants.
Pli simple 2 plis parallèles Pli roulé Pli accordéon Pli portefeuille

Le brochage à cheval

Le brochage à cheval est particulièrement écologique : tout est recyclable et on utilise un minimum de matière. On utilise 2 broches, piquées au dos, directement sur le pli. Le nombre de pages minimum est de 8 (2 feuilles pliées en deux donnent 8 pages). Les documents ainsi reliés doivent comporter un nombre de pages divisible par 4.

Ce type de reliure est limité par l’épaisseur du document une fois plié. Selon le papier utilisé, on pourra brocher des documents comportant plus ou moins de pages. Avec le papier le plus mince, il est possible de plier 15 feuilles, soit 60 pages.

Usages typiques : magazines, brochures, carnets, etc.

Le massicotage

Les documents imprimés à fond perdu doivent être finis au massicot. Le massicotage est l’opération de coupe de la feuille faite sur un appareil nommé massicot, du nom de son inventeur, Guillaume Massiquot. La majorité des imprimés se retrouvent sur le massicot à un moment ou à un autre de la finition. Selon la complexité de la finition, on aura recours au massicot pour conditionner le papier en vue de la reliure. On retourne sur le massicot pour la touche finale. C’est le cas pour des documents brochés à cheval où la tranche (opposée au pli) est coupée à la toute fin de l’opération. C’est le cas aussi pour des documents reliés à la façon allemande : on coupe sur 3 faces une fois le livre collé.

Le rainage

Le rainage est l’opération qui consiste à faire une rainure sur un carton ou un papier épais pour en faciliter le pliage. La fibre est écrasée fortement par une lame non tranchante, ce qui fait qu’elle ne rompra pas au pliage, pour une finition sans barbe.

L’assemblage

En impression numérique, les documents sont assemblés au moment de l’impression : à la sortie de la presse les pages sont dans leur ordre de lecture et constituent ainsi un document complet. C’est ce qui fait que le numérique permet les très courts tirages et offre une souplesse inégalée lorsqu’il s’agit de combiner des onglets, des séparateurs, des papiers différents.

Le trouage et le perforage

Le trouage est l’étape préalable à la reliure spirale ou Wire-O. On troue aussi pour les cahiers à anneaux, les étiquettes, les calendrier, etc. Le perforage consiste à percer une multitude de petits trous dans le but de permettre de détacher la feuille ou une portion de celle-ci.

Usages typiques : formulaires détachables, coupons, etc.

La reliure allemande

La reliure allemande ou dos carré est la reliure typique des livres ou des magazines comportant un grand nombre de pages. Lorsque le papier ne peut plus être plié en deux pour être broché à cheval en raison du grand nombre de pages, on a le choix de passer en reliure spirale ou Wire-O, ou d’opter pour la reliure allemande, selon l’effet souhaité.

• Couverture cartonnée de 10 à 14 pts • Pelliculage ou non de la couverture • Grecquage du dos et collage des pages sur la couverture • Quadruple rainage de la couverture, avec ou sans rabats

Le nombre de pages maximum est établi en fonction de l’épaisseur du papier mais doit être divisible par 2 dans le cas de l’impression numérique et par 8 ou 16 dans le cas de l’impression offset (à moins d’avoir recours à un assemblage manuel, toujours possible mais plus long et plus coûteux).

La reliure spirale plastique ou Wire-O métallique

La reliure spirale est faite d’un boudin de plastique pré-formé qui est inséré dans une série de trous pratiqués sur le bord de reliure.

La reliure Wire-O est faite d’un fil de fer pré-formé en anneaux qui seront repliés sur eux-mêmes lors de la reliure, après avoir été insérés dans une série de trous pratiqués sur le bord de reliure.

On peut effectuer une reliure avec ou sans dos, selon l’effet désiré. Lorsque la spirale ou les anneaux de métal sont apparents, il s’agit d’une reliure sans dos. Il est possible de donner une allure plus soignée en enveloppant presque entièrement la spirale ou les anneaux de métal avec la couverture du document.

Usages typiques : documents de présentation ou de référence, notes de cours, documents corporatifs ou de présentation

  • Plastique recyclé : Vert foncé, presque noir. C’est la seule couleur disponible, car le plastique n’est pas trié par couleur lors du recyclage.
  • Plastique non recyclé : Choix de couleurs (régulières ou fluorescentes).
  • Métal : choix de couleurs.
  • Le métal et le plastique sont recyclables.

Les documents ainsi reliés doivent comporter un nombre de pages divisible par 2. Ces deux types de reliure permettent d’ouvrir le document à plat, ce qui facilite la lecture ou la prise de notes.

Le montage

Le montage des affiches sur divers supports permet de les rendre plus rigides. Nous offrons un grand choix de supports : foamcore, gatorboard, bois, sintra, etc., en fonction de l’usage auquel on destine l’affiche.
  • Facilite l’affichage
  • Pelliculage mat ou glacé
  • Œillets
  • Câble d’attache
  • Ourlet
  • Tout autre système de fixation

Le pelliculage

Le pelliculage est le procédé qui consiste à recouvrir d’une pellicule plastique un carton imprimé pour le renforcer. On a recours à ce procédé pour protéger les pages couvertures, notamment.

  • Fini mat
  • Fini lustré

Il est à noter que ce procédé augmente l’empreinte écologique de votre document. Par contre, le pelliculage sur un seul côté de la feuille n’empêche pas de recycler cette feuille, car le plastique se séparera aisément du papier lors du procédé de recyclage. Si la feuille est complètement encapsulée dans le plastique, elle est irrécupérable.

Début ↑